Location meublée

La régulation des locations meublées Marseille !

Par Patrick D , le 17 avril 2022 , mis à jour le 16 mai 2022 - 3 minutes de lecture
location meublée Marseille

Le marché des locations meublées à Marseille est face à un durcissement des règles depuis l’année dernière. En effet, l’activité des locations meublées touristiques est désormais balisée par certaines lois qui sont acceptées par la municipalité. Cette dernière veut imposer une seule location par propriétaire, contre cinq autorisées auparavant. Ce changement désire réguler et harmoniser le fonctionnement urbain de Marseille, selon les responsables locaux de l’habitat.

Un dispositif régulateur des locations meublées à Marseille !

Vous l’avez bien compris, la location meublée saisonnière à Marseille, depuis l’année dernière, est régie par des textes de lois particuliers. En effet, tout propriétaire qui souhaite mettre un bien en location doit se plier à des règles en vigueur.

location meublée marseille 2
location meublée Marseille

Certes, le point principal est la réduction du nombre des biens qui peuvent éventuellement être mis en location à un seul, mais bien évidemment, d’autres éléments doivent être respectés, comme la déclaration de l’activité locative ou le changement d’activité. Cette déclaration se fait à la mairie, que le bien soit une résidence primaire ou secondaire, vous devez remplir un formulaire avec toutes les informations utiles, un accompagnement est garanti sur place.

Une fois cette étape effectuée, le propriétaire doit s’acquitter d’une taxe, celle-ci est dite taxe de séjour. Assurément, cela sera en fonction du type de bien que vous mettez en location, la mairie vous aidera à bien comprendre le pourquoi du comment.

Ce nouveau dispositif d’harmonisation, qui cherche à réguler l’activité locative meublée à Marseille, a d’autres objectifs, comme :

  • La lutte contre la concurrence déloyale, subie par les hôtels et les professionnels qui s’acquittent de leurs taxes et payent des charges ;
  • La lutte contre les désagréments des locations saisonnières au sein des résidences, subie par les résidents permanents ;
  • Réserver les espaces habitables aux ménages et aux activités professionnelles.

Comment s’acquitter de la taxe à Marseille ?

Comme expliqué plus haut, une taxe de séjour est donc obligatoire pour toute location meublée de courte durée. Cette dernière revient à la municipalité qui juge que chaque touriste accueilli au sein de votre location engendre des dépenses supplémentaires pour la ville.

Le processus de déclaration dépendra de la plateforme qui va abriter votre annonce. En effet, certaines plateformes se chargent elles-mêmes de collecter les taxes de séjour et font l’intermédiaire avec la ville de Marseille.

D’autres n’ont pas encore intégré cette option, dans cette situation, c’est le locataire lui-même qui doit se charger de la tâche. La taxe représente 4 % du coût de la nuitée par personne, cela dit, elle ne doit pas dépasser les 2.30 euros.

‍Si vous avez l’habitude de louer vos biens, cette nouvelle démarche ne doit pas vous décourager, bien au contraire, cela doit être une motivation pour encourager le tourisme, car Marseille reste une destination particulièrement intéressante, et ce, par sa richesse historique.

Aussi, les plateformes de location semblent être efficaces dans la gestion des biens meublés soumis à la location saisonnière, elles vous permettent la prise en charge de certaines étapes chronophages et elles sont également capables d’entretenir votre bien après chaque passage des voyageurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.